Accueil»Périnée femme»Périnée hypertonique vs périnée musclé et comment le détendre ?

Périnée hypertonique vs périnée musclé et comment le détendre ?

Publié le : 5 Avr 2022Catégories : Périnée femme0 Commentaires
Accueil»Périnée femme»Périnée hypertonique vs périnée musclé et comment le détendre ?

On considère que le plancher pelvien est hypertonique lorsque les muscles périnéaux ne se détendent pas même quand c’est nécessaire sur le plan fonctionnel. Près de 20% de femmes seraient concernée par ce dysfonctionnement. Les émotions peuvent être à l’origine de son apparition. Attention, un périnée hypertonique n’est pas synonyme d’un périnée musclé ! Découvrez quels sont les symptômes, les causes et comment relâcher un périnée trop contracté.

Partager sans tabou

Périnée hypertonique

Périnée hypertonique au travers 3 histoires de femmes

Vous reconnaissez-vous peut-être dans une de ces histoires de 3 femmes ?

Accouchement difficile de Véronique

Pour Véronique, l’accouchement de son premier enfant s’est avéré un vrai chemin de croix. Ayant son périnée affaibli par des heures de travail et une épisiotomie, elle a mis du temps à remonter la pente. Elle avait une sensation d’avoir son yoni flasque et distendu. Ceci même après 15 séances de rééducation périnéale et la conclusion de la sage-femme que son périnée était « fonctionnel »! Elle s’est mise à porter une boule de geisha tous les jours et sans oser à relâcher son plancher pelvien, pour ne pas laisser la boule tomber. Progressivement elle a senti comme un durcissement dans cette zone. Puis, des difficultés d’uriner et de ressentir le plaisir sexuel sont apparues.

Marine qui contrôle tout, à tout prix

Marine a besoin de tout contrôler. Tout est parfaitement planifié et organisé dans sans vie. S’écarter d’un plan initial, laisser les choses couler, improviser, suivre le flux de la vie… ? Non, c’est tout simplement inenvisageable. C’est une angoisse totale ! Son périnée est tendu, jusqu’à provoquer des douleurs, comme si lui aussi, avait besoin de rien lâcher. L’état émotionnel sous-jacent de Marine s’est exprimé dans son corps dans la zone du périnée.

« Joies d’en bas » interdites pour Claire

Claire s’est rendu compte qu’elle s’interdisait tout plaisir sexuel. Elevée dans une famille stricte où la joie, la douceur de vivre et l’amusement n’existaient pas, elle se sentait inconsciemment coupable pendant des instants de plaisir des sens. Son périnée est comme figé et sa zone vulvaire est peu sensible. En vérité, « les joies d’en bas » la rendent symboliquement infidèle vis-à-vis du clan familial.

Chacune de nos héroïnes aura une approche légèrement différente pour retrouver la souplesse, le tonus normal et la sensibilité de la zone du plancher pelvien. Ce qui lie ces femmes, c’est la nécessité de traiter leur problème sur le plan physique mais aussi émotionnel, psychologique.

Est-ce forcément « psychologique » ?

Le phénomène de plancher pelvien hypertonique est dû à une grande variété de raisons, comme des troubles neurologiques, des problèmes de contrôle moteur ou encore des réflexes physiologiques de protection. Les femmes souffrant de ce dysfonctionnement sont parfois dans une véritable errance médicale. Sans trouver de réponse sur le plan physiologique, elle reçoivent une réponse « c’est psychologique » et vivent avec ce problème pendant de nombreux mois, voire des années.

En effet, les émotions comme la peur ou l’anticipation de la douleur sont aussi reconnues comme étant à l’origine de ce dysfonctionnement. En revanche, la question si les émotions et les traumatismes psychologiques représentent une part importante parmi toutes les causes n’est pas encore étudiée.

A ce jour, il existe peu de données sur l’ampleur de ces dysfonctionnements. En France, aucune statistique officielle n’est disponible. Certains professionnels avancent le chiffre de 20% de la population féminine. Selon une étude publiée en 1996 aux Etats-Unis, l’hypertonie du plancher pelvien affecterait 16 % des femmes (1).

Symptômes d’un périnée hypertonique

Les femmes souffrant d’une hypertonie du plancher pelvien présentent généralement un ou plusieurs des symptômes suivants :

  • Douleur pelvienne : douleur vulvaire, périnéale, rectale ou sus-pubienne. On constate ce dysfonctionnement chez les femmes atteintes de l’endométriose, du syndrome de la vessie douloureuse et des douleurs pelviennes chroniques.
  • Dyspareunie : douleur à l’insertion d’un tampon ou la douleur à la pénétration qui rend le rapport sexuel difficile.
  • Vulvodynie : une douleur vulvaire persistante. Il existe des preuves solides que la plupart des femmes souffrant de vulvodynie présentent une augmentation du tonus de repos et de contraction des muscles du plancher pelvien.
  • Dysfonctionnement de la miction : jet réduit, vidange incomplète, irritation urétrale.
  • Défécation obstruée : vidange incomplète de l’intestin, ou incapacité à le faire.
  • Vaginisme : contraction involontaire et inconsciente des muscles du périnée qui empêche toute pénétration lors d’un rapport.
  • Incontinence urinaire d’effort dans certains cas.

Y a-t-il un risque de rendre son périnée trop tonique en réalisant des exercices de musculation ?

L’Association internationale d’urogynécologie (2) et la Société internationale de Continence (3) donnent la définition suivante du périnée hyperactif : « Les muscles du plancher pelvien qui ne se détendent pas, ou qui peuvent même se contracter lorsque la relaxation est nécessaire sur le plan fonctionnel, par exemple pendant la miction ou la défécation ».

Donc, ce phénomène n’a rien en commun avec des méthodes précises de musculation du périnée qui visent avant tout à rendre ces muscles « contractibles ». Autrement dit, il s’agit de rendre le plancher pelvien réceptif à toute commande de contraction et de relâchement. Ici, le relâchement du périnée est aussi important que l’aptitude à le contracter. Au fil du temps, les muscles se fortifient, sans pourtant perdre leur élasticité. L’approche Mon Intimité inclut explicitement le massage et l’étirement des muscles du plancher pelvien dans les programmes d’entraînement.

En revanche, des pratiques d’auto-rééducation improvisées comme porter des boules de geisha pendant longtemps, comportent en effet un risque de rendre le périnée trop contracté, de le “figer”.

Comment détendre un périnée hypertonique ?

Pour retrouver la tonicité et le fonctionnement normal du périnée, plusieurs démarches sont envisageables.

Premièrement, réaliser des exercices de musculation en mettant l’accent sur le relâchement.

Deuxièmement, respirer en imaginant que l’air rentre et ressort par la zone du périnée. Si vous sentez si qu’il y a une résonnance avec une blessure du passé, certaines émotions ou des schémas psychologies qui pourraient impacter votre périnée, une thérapie serait bénéfique. Des approches psychocorporelles, comme la kinésiologie, le neuro-training, le travail sur les mémoires cellulaires me semblent adaptés pour traiter cette problématique.

Enfin, réaliser des massages et étirer les muscles du plancher pelvien. Retrouver mes conseils dans l’article « Comment réaliser le massage du périnée ».

Le plancher pelvien hypertonique est défini comme l’impossibilité de détendre les muscles périnéaux même quand c’est nécessaire sur le plan fonctionnel. Jusqu’à 20% des femmes seraient concernées par ce problème à un moment ou un autre de leur vie. Plusieurs causes sont à l’origine de l’hypertonie du périnée, dont les émotions et le stress. Le périnée hypertonique n’est synonyme du périnée musclé ! Certaines pratiques d’auto-rééducation du périnée sont susceptibles de le « tendre », le « figer » au lieu de le renforcer sans perdre son élasticité. Suivez une démarche structurée de musculation du périnée pour explorer pleinement son potentiel !

Continuer la lecture et approfondir les connaissances sur le périnée

Ressources bibliographiques utilisées:

[1] Mathias SD, Kuppermann M, Liberman RF, et al. Chronic pelvic pain: prevalence, health-related quality of life, and economic correlates. Obstet Gynecol 1996; 87:321–327

[2] International Urogynecological Association (IUGA)

[3] International Continence Society (ICS)

Suivez-nous pour être informée sur la musculation du périnée

Laisser un commentaire

deux × un =

+3000
CLIENTES

ont déjà fait confiance à Mon Intimité

Découvrez les parcours Confiance, Tonicité et Plaisir

DÉCOUVRIR