Accueil»Plaisir sexuel»Comment avoir un orgasme vaginal (et ne plus le simuler)?

Comment avoir un orgasme vaginal (et ne plus le simuler)?

Publié le : 19 Avr 2022By Catégories : Plaisir sexuel

Plus d’une femme sur deux a déjà simulé l’orgasme dans sa vie ! Pourquoi omettre la vérité quand votre partenaire vous demande «T’as joui ?» Les femmes le feraient pour ne pas atteindre l’égo de leur compagnon. Egalement, la pudeur les limite dans l’expression de leurs envies, impactant la qualité des rapports sexuels. Je vous offre 3 ingrédients magiques pour réussir à concocter votre propre recette de l’orgasme vaginal (et cesser de le simuler).

Partager sans tabou

Comment avoir un orgasme vaginal

Avez-vous déjà feint l’orgasme ?

Prenez 1 minute pour répondre à 3 questions simples.

To simulate or not to simulate ? That is the question

Selon le sondage Ifop “Plaisir sexuel : les femmes osent-elles enfin ?” réalisé en 2021, 57 % des femmes ont déjà feint l’extase et 10 % avouent même de le faire régulièrement (1).

La mise en scène de l’harmonie sexuelle dans le couple serait une stratégie pour préserver la confiance de l’homme dans son potentiel sexuel. On cache la vérité pour lui faire plaisir (37%), ne pas le blesser (31%), abréger un rapport sexuel (32%) ou se sentir plus proche émotionnellement (26%).

En même temps, la sexualité féminine est sujette à une forme d’hypocrisie. Une femme sur trois ne considère pas leur partenaire du moment comme le «meilleur coup» de tous les hommes avec lesquels elles ont fait l’amour (2).

Pudeur persistante dans les esprits féminins

L’image d’une mère de famille dépourvue de toute pulsion sexuelle ne fait pas la une des magazines féminins et des comptes Insta depuis bien longtemps. Pourtant, une forme d’auto-censure, de tabou autour de la jouissance sexuelle est bien ancrée dans nos esprits !

Par exemple, près de la moitié des femmes réalisent rarement leurs fantasmes et un quart ne le fait jamais (3). Elles sont 39 % à ne pas oser dévoiler leurs goûts et préférences à leur partenaire (1).

Comment se libérer de la pression de l’image sociale et oser exprimer nos désirs et nos fantasmes érotiques, même les plus cachés ? Et avant même d’exprimer les désirs, comment savoir ce que nous aimons ? Voici mes 3 « ingrédients magiques » pour que chacune puisse concocter sa propre recette de l’orgasme vaginal et cesser de le simuler.

#1 Chercher ce que vous aimez

Aimez-vous le litchi ? le fruit de la passion ? la mangue ? le kumquat ? la figue de Barbarie ? Tant qu’on n’a pas gouté, on ne sait pas ! C’est identique en matière de sexualité.

Nous savons probablement formuler nos besoins de tendresse, de sensualité, de confiance, d’attentions, d’audace, d’imagination ou de délicatesse. Mais comment les traduire en ambiances, gestes et pratiques pendant les ébats amoureux ? Certaines réponses nous viennent rapidement et spontanément. Mais combien de «terra incognita» restent-elles encore inexplorées ?

Oser explorer ses désirs enfouis

Quand Marc a proposé à Marine de l’attacher, elle n’était pas enthousiaste. De nature romantique, de tels plaisirs de coloration sadomasochiste l’effrayaient. Elle était plutôt à la recherche de tendresse et d’attentions. Cependant, elle a accepté pour lui faire plaisir. Elle a découvert avec stupéfaction que ce type de préliminaires agressif en apparence lui a procuré les sensations tant recherchées. D’un coup elle s’est sentie fragile et sans défense. Ses sens étaient extrêmement éveillés. Chaque caresse et baisé de son partenaire a résonné avec une grande force dans son corps et a augmenté le plaisir. Le jeu a mis en exergue la délicatesse de Marc et a amplement comblé le besoin de tendresse de Marine.

En somme, on ne sait pas ce qu’on aime vraiment tant qu’on n’a pas essayé. Les espaces d’exploration du plaisir féminin sont vastes et les chemins sont innombrables. Dépassez vos idées-reçues, osez !

Erotiser son yoni pour atteindre l’orgasme vaginal

La masturbation féminine est une grande passerelle entre la capacité virtuelle de jouissance et un plaisir intense à deux. Depuis le milieu des années 50 du XX siècle, Alfred Kinsey documentait que les femmes pratiquant l’auto-érotisme dans leur enfance et adolescence atteignaient plus souvent le sommet du plaisir pendant les rapports à deux. Shere Hite, dans son fameux rapport sur la sexualité des femmes a souligné que le pourcentage de femmes qui ont des difficultés à atteindre l’orgasme est cinq fois plus élevé chez celles qui ne se sont jamais masturbées que chez les autres.

Erotisez votre yoni, dès votre plus jeune âge. Considérez-le pleinement comme une zone entière de plaisir. La stimulation vaginale vous apprendra l’éroticité de chaque point et les meilleurs gestes et positions pour atteindre le septième ciel. Progressivement elle réveillera des parties endormies de votre yoni et vous initiera à la profondeur de la vague orgasmique.

#2 Le lâcher-prise, mon nouveau mantra

Ne vous est-il pas déjà arrivé d’attendre l’extase et de ne jamais l’atteindre alors que quelques fois sans y prendre garde il vous submerge subitement ? Pourquoi ? Quelle est la différence entre ces deux états ?

L’exigence de l’orgasme vaginal… éloigne son arrivée

Quand la jouissance physique devient un objectif à atteindre, il nous échappe. Avoir un orgasme implique un certain abandon et lâcher-prise. Nous avons constaté que les femmes qui atteignent le sommet du plaisir par stimulation vaginale vivent pleinement les sensations et les émotions qui y sont reliées. Elles apprécient chaque instant de connexion amoureuse et prennent beaucoup de plaisir à s’abandonner totalement à l’énergie yang de leur compagnon. La capacité à se laisser transporter dans un vortex de plaisir pendant l’acte sexuel peut s’avérer difficile pour beaucoup de femmes.

La vie moderne nous pousse plutôt à tout contrôler et planifier. Certaines femmes contrôlent leur excitation sexuelle sans s’en rendre compte. Le désir sexuel et le plaisir physique sont soumis à un planning strict. Comme résultat, il est difficile pour elles d’être authentiques et ressentir le plaisir se manifester dans leur corps.  Mais la capacité à accepter l’énergie masculine qui vous transporte ailleurs s’apprend et se cultive.

Le lâcher-prise s’apprend par la pratique

Les exercices méditatifs de lâcher-prise avec la chambre AIR vous initient, entre autres, à vous abandonner au plaisir … pour être surprise par des sensations extatiques qui s’intensifient jusqu’au sommet des vibrations. La chambre AIR de l’appareil est conçue pour stimuler les parois vaginales par de légères pressions. Vous choisissez vous-même la force de stimulation. Cette pratique réveille la sensibilité des zones érogènes profondes de votre yoni. Elle favorise le plaisir pendant l’acte amoureux et permet de déclencher l’orgasme par pénétration.

#3 Le périnée, votre clé de jouissance

Les contractions volontaires du périnée lors des rapports sexuels favorisent l’arrivée de l’orgasme. Mais la plupart de femmes ont leur périnée affaibli. Elles ne parviennent pas à contracter suffisamment fort leur périnée pour induire les contractions orgasmiques involontaires du vagin et de l’utérus.

D’où le sentiment de frustration de nombreuses femmes : elles ont envie, elles éprouvent du plaisir mais vite la fatigue gagne leurs muscles du périnée. Elles ne parviennent pas à avoir des orgasmes. Ou bien les pulsations orgasmiques ne sont pas suffisamment intenses pour que l’extase soit ressentie en tant que telle.

L’affaiblissement du périnée se traduit également par l’impossibilité d’avoir des orgasmes multiples. Les muscles du plancher pelvien doivent être suffisamment forts pour pouvoir se contracter plusieurs fois et à plusieurs reprises même si les contractions sont involontaires.

En musclant votre périnée et en cultivant le lien entre les contractions volontaires du plancher pelvien et les contractions orgasmiques incontrôlées, vous ouvrez la voie à l’arrivée de l’orgasme vaginal.

Chaque femme est capable de jouir et a le droit d’être épanouie sexuellement. Comment cesser de simuler et prendre un maximum de plaisir sans entrave ? Deux attitudes dans le couple risquent de nuire fortement à votre propre épanouissement sexuel. D’une part, il s’agit de la volonté de préserver l’égo de votre conjoint. D’autre part, ne pas oser dévoiler vos goûts et préférences à votre conjoint risque de vous jouer des détours. Je vous offre trois clés pour ouvrir la porte de l’orgasme vaginal : explorer ce que vous aimez, cultiver le lâcher-prise et muscler votre périnée. Faites-vous plaisir !

Continuer à découvrir les faits inédits sur l’orgasme féminin et le plaisir sexuel.

Ressources bibliographiques utilisées:

[1] Sondage en ligne Ifop pour femme actuelle, “Les femmes, le plaisir sexuel et la difficulté à avoir un orgasme”, janvier 2021 https://www.femmeactuelle.fr/actu/dossiers-d-actualite/notre-sondage-exclusif-plaisir-sexuel-les-femmes-se-lachent-enfin-2109254

[2] Enquête sur le « Gap Orgasm » entre hommes et femmes conduite par Ifop en janvier 2019 https://www.ifop.com/publication/tasjoui-enquete-sur-le-gap-orgasm-entre-hommes-et-femmes/

[3] Sondage Ipsos conduit en 2014 “Sexualité : de quoi les Françaises ont-elles vraiment envie ?” https://www.ipsos.com/fr-fr/sexualite-de-quoi-les-francaises-ont-elles-vraiment-envie

Suivez-nous pour être informée sur la musculation du périnée

Comment raffermir votre périnée? Recevez un conseil gratuit