Accueil»Plaisir sexuel»Orgasme de la femme, responsabilité de l’homme?

Orgasme de la femme, responsabilité de l’homme?

Publié le : 21 Avr 2022Catégories : Plaisir sexuel0 Commentaires
Accueil»Plaisir sexuel»Orgasme de la femme, responsabilité de l’homme?

Le scénario « standard » d’un rapport intime prévoit les préliminaires pour préparer la femme, la pénétration, l’orgasme masculin et la fin du sexe. Il sous-entend que les hommes ont la responsabilité de “donner” aux femmes des orgasmes, en gardant leur érection et en durant longtemps. Est-il possible de modifier le scénario pour aller vers la jouissance à deux avec plus légèreté et plus d’égalité des plaisirs ?

J’offre 5 conseils inédits pour que les femmes puissent devenir actrices dans les nouveaux scripts de plaisir : être assertive, créer la « pénétration intense », contracter son périnée autour du sexe de leur conjoint, maîtriser l’onde vaginale et aspirer son lingam.

Partager sans tabou

Orgasme femme, affaire de l'homme?

Confidences d’hommes

 Comment lui offrir un orgasme vaginal?

Eric m’appelle en détresse. Sa femme Nathalie aspire à connaître les sensations qu’elle-même définit comme « l’orgasme vaginal ». Jusqu’à récemment, la pratique établie était de la faire jouir par la stimulation externe du clitoris avant même la pénétration. Les nouvelles attentes de Natalie le font se questionner sur son rôle.  Il est prêt à toutes les prouesses dont son corps est capable. Mais comment s’y prendre ? Il se demande aussi quelle place Natalie pourrait prendre dans la recherche d’une nouvelle harmonie sexuelle.

 Mes “meilleurs coups” ne sont pas celles qui flattent mon égo

David me confie que dans de nombreuses relations qu’il a connues, ses partenaires remettaient souvent la responsabilité de leur jouissance sur lui. Il admet que d’une part c’était flatteur pour son égo. D’autre part, il avoue avoir largement préféré les relations avec des femmes qui connaissaient leur corps, la mécanique de leur plaisir et du sien. Elles étaient avides de nouvelles pratiques et expériences ce qui rendait la relation colorée et épanouissante.

 L’égalité des sexes… j’aimerais bien l’avoir au lit !

Nico commence par s’exclamer : « L’égalité des sexes… j’aimerais bien l’avoir au lit ! ». Il constate que de nombreuses femmes ont une attitude trop attentiste vis-à-vis de leur propre plaisir. Il le trouve injuste à l’époque de l’émancipation des femmes. Nico vit mal le fait de devoir tâtonner pour trouver ce qui plaît à sa partenaire ou à chercher des signes de sa jouissance. Son désir est que sa partenaire soit plus entreprenante, plus expressive dans ses désirs et plaisirs. Il souhaiterait aussi qu’elle s’occupe de son plaisir à lui, en retour du temps et des efforts qu’il dépense pour la faire jouir. C’est sa vision de la vraie égalité des plaisirs.

Scénario “classique” en rupture avec l’orgasme chez la femme

Aujourd’hui la performance sexuelle pour l’homme n’est pas d’avoir éjaculé, mais d’avoir réussi à faire jouir sa partenaire. Et les hommes semblent vouloir jouer le jeu ! Selon deux enquêtes Ifop, entre 62% (1) et 87% (2) des femmes trouvent que leur partenaire actuel est attentif à leur plaisir. Presqu’un homme sur deux (44%) dit avoir déjà cherché sur Internet des astuces pour que leurs partenaires atteignent plus facilement l’orgasme avec eux (2)

Homme “performant”

Bien que les hommes se soucient sincèrement du plaisir des femmes, ils n’ont pas toujours la connaissance comment le procurer. Dans nos représentations socio-culturelles l’acte sexuel « classique » se déroule comme suit : les préliminaires pour préparer la femme, le rapport sexuel, l’orgasme masculin et la fin du sexe (4). Autrement dit, ce scenario prescrit aux hommes la responsabilité de “donner” aux femmes des orgasmes, en gardant leur érection et en durant longtemps.

 Clito mal aimé

D’autre part, l’industrie du cinéma et les médias répandent une image de l’orgasme féminin obtenu par la pénétration uniquement. Or, ces représentations contrastent largement avec la réalité statistique. Plusieurs études et enquêtes démontrent que la vaste majorité des femmes atteignent l’orgasme en stimulant le clitoris ou en combinant la stimulation du clitoris avec la stimulation vaginale ou anale (4).

Dans ce contexte, la persistance de l’« orgasm gap » mis en avant par plusieurs études scientifiques n’est pas une surprise !

Fossé orgasmique

Le terme anglais « orgasm gap » (fossé orgasmique) désigne les disparités entre les femmes et les hommes persistantes quant à la facilité à avoir un orgasme. Par exemple, une étude parue dans Archives of Sexual Behavior met en exergue que seulement 65 % des femmes atteignent toujours l’orgasme lors d’une relation sexuelle, comparativement à 95 % des hommes (5).

En France, une femme sur quatre (26%) déclare ne pas avoir joui au cours de son dernier rapport sexuel, comparativement à 14% des hommes (2).

Pour combler cet écart d’orgasme entre la femme et l’homme, il est impératif de sortir des rôles établis et de contourner les voies prédéfinies. Je partage avec vous 5 clés pour réécrire le script de l’acte amoureux, jouir avec votre partenaire et pimenter vos relations.

5 clés pour réécrire le script de l’acte amoureux, jouir avec votre partenaire et pimenter vos relations

#1 Être assertive

L’égalité en matière de plaisir doit passer d’abord par un changement dans nos attitudes. Aujourd’hui, seulement une femme sur deux déclare qu’elle prend souvent l’initiative de l’acte sexuel. Les autres ne le font que rarement, voire jamais (44%). Les femmes plus jeunes prennent plus fréquemment les choses en main que les plus âgées: 69% des 18-24 ans (3)

D’autre part, moins d’une femme sur cinq a déjà cherché des informations sur les techniques pour donner du plaisir à l’homme. Et ceci malgré le fait que 72% des femmes déclarent que c’est l’important pour elles de donner du plaisir à leur partenaire (2).

Autorisez-vous d’affirmer en douceur, d’expliquer vos désirs et de montrer les chemins vers votre plaisir à l’homme. C’est une clé pour éprouver des orgasmes plus fréquemment et avoir une vie sexuelle plus épanouie en général (6). Cette «assertivité sexuelle» vous guidera aussi sur votre chemin d’exploration de vagues orgasmiques et d’orgasmes multiples  [URL].

#2 Créer la “pénétration intense”

Trois sensations contribuent au plaisir vaginal et au déclenchement de l’orgasme chez la femme :

  •  le frottement du pénis de l’homme contre la paroi vaginale,
  •  la réplétion ou la sensation d’être remplie,
  • la percussion de zones érogènes du vagin par le pénis.

 Envie de réplétion

Mais souvent seules quelques premières pénétrations sont intenses. Ensuite, le vagin se dilate trop et la sensation de réplétion disparaît. Le plaisir n’est plus le même, il est plus fade, incomplet, il manque quelque chose.

Dans cette quête de réplétion, le mythe de la taille de l’organe mâle s’est imposé. Seul l’homme « bien membré » est capable d’assouvir le désir féminin d’être remplie. Cependant une des causes de ce plaisir incomplet est le manque de tonicité des muscles du périnée.

 Erection féminine

L’excitation sexuelle se traduit par un afflux du sang dans les parois vaginales (« érection féminine ») et le gonflement de ces derniers. Si le périnée n’est pas suffisamment fortifié, il n’agit pas comme une gaine contenant l’intumescence des tissus érectiles du yoni. Au lieu de se resserrer autour du lingam, le yoni se dilate.

Secret du périnée musclé

Musclez votre périnée. Le périnée fortifié accentuera votre « érection féminine » et vous procurera une délicieuse sensation de réplétion, en complément aux sensations de frottement et de percussion.

Pour l’homme, l’intensité des sensations s’accroitra également. En vous pénétrant, il sentira un resserrement perceptible qui stimulera sa verge. C’est nettement plus excitant pour les hommes de sentir un yoni serré au lieu d’un sexe flasque qui donne l’impression « plonger dans du beurre ».

Et ce n’est pas tout. En maîtrisant les contractions du périnée pendant les rapports intimes, vous créerez des sensations voluptueuses pour vous et pour votre amoureux !

#3 Contracter le périnée pour favoriser l’orgasme “vaginal”

L’orgasme de la femme n’est pas donné par l’autre mais peut être stimulé par la femme elle-même. Le plaisir vaginal n’est pas inné, il se construit progressivement. Le périnée y joue un rôle primordial.

Périnée et orgasme

L’orgasme de la femme ne provient pas uniquement des « vas et viens » du sexe de l’homme et de la stimulation des zones érogènes.  Les contractions rythmées du périnée sont une source souvent inexplorée ou peu connue du plaisir vaginal. Peu de femmes le savent et l’utilisent pour enrichir leurs sensations.

Certaines femmes serrent intuitivement leurs fesses et leurs jambes pendant les rapports sexuels. Cela leur procure des sensations agréables, jusqu’à induire un orgasme pour certaines. Mais ces efforts sont nettement moins efficaces que les contractions du périnée.

Une raison de plus de muscler son périnée

En prenant conscience des muscles de votre périnée, en les activant et en les renforçant, vous pourrez ensuite les utiliser dans votre vie sexuelle. Cela procure des sensations nettement plus intenses par rapport aux contractions des autres muscles! A chaque entraînement vous créerez un réflexe suivant : des contractions et des relâchements rythmés du plancher pelvien sont une source du plaisir vaginal. Au fur et à mesure de l’appropriation des sensations, ce plaisir vous amènera aux sommets d’un orgasme profond.

#4 Créer une “onde vaginale”

Enrichissez votre scénario de l’acte amoureux en maîtrisant l’onde vaginale. C’est un savoir-faire rare et quasi-secret qui sans doute amènera votre partenaire au sommet de l’extase.

Comment réaliser une onde vaginale?

La femme doit fermer et resserrer les muscles du périnée et des abdominaux d’une façon à créer une sensation d’ondulation autour du lingam.
L’écrit indien Ananga Ranga donne des indications claires aux femmes pratiquant le Purushayita-bandha (c’est-à-dire, la position d’Andromaque – femme au-dessus):

« Elle doit… fermer et resserrer le yoni jusqu’à ce qu’il enserre le lingam comme une main, l’ouvrant et le fermant selon son bon plaisir, comme la main d’une gopi qui trait la vache. Ceci ne s’acquiert qu’après une longue pratique et spécialement en projetant toute sa volonté dans la partie du corps concernée, de la même manière que les hommes tentent d’affiner leur ouïe. […] Son mari l’appréciera plus que toute autre femme et ne voudra pas l’échanger pour la plus belle reine des Trois Mondes ».

Comment l’apprendre?

A tout âge, avec un peu de persévérance et en vous servant d’une boule de geisha, vous obtiendrez un résultat très correct. Le plancher pelvien est composé de plusieurs faisceaux qu’on peut fortifier et commander comme tous autres.

D’abord, commencez par prendre conscience de vos muscles périnéaux et par les activer (l’étape Activer de la méthode Mon Intimité). Le pas suivant (l’étape Intensifier) consiste à apprendre à dissocier les principales zones du périnée et à les contracter séparément. La pratique consistera alors à faire bouge la boule de bas en haut et de haut en bas, en contractant et en relâchant les différents faisceaux qui constituent le plancher pelvien. Enfin, il faudra apprendre à manipuler la boule de geisha et ajouter le travail du ventre.

Cela se fait d’abord lentement, bien sûr, puis cet effort devient familier. A la fin, les contractions se propagent harmonieusement, comme une onde.

#5 “Happer” et “aspirer” le lingam

La maîtrise du périnée et des techniques de respiration vous offre l’opportunité à stimuler le sexe de votre amoureux, s’il a une panne d’érection ou pour lui offrir une caresse bien exotique.

Comment “aspirer” le sexe de l’homme ?

Vous devez être capable de happer et d’aspirer son sexe dans votre yoni grâce aux mouvements du diaphragme thoracique et du plancher pelvien spécifiques. Le sang affluera dans son lingam et par conséquent, son érection augmentera.

Par la suite, vous pourrez masser son sexe en faisant des ondes vaginales. Ce jeu érotique est très stimulant pour les hommes. Même si votre partenaire n’a pas de problèmes d’érection, il appréciera votre virtuosité !

 Comment l’apprendre ?

Dès l’étape « S’initier » vous apprenez à commander votre diaphragme thoracique pour créer une dépression intra-vaginale. En combinant ce mouvement avec des contractions du périnée vous apprenez à happer et aspirer une boule de geisha dans les étapes plus avancées de la pratique. Vous pouvez aussi vous entraîner avec un godemichet pour vous rapprocher des conditions réelles.

Ce mouvement, comme l’onde vaginale, se trouve au sommet de la maîtrise des muscles du périnée. Chaque femme, avec un peu de persévérance et de patience, est capable de l’apprendre pour enrichir son répertoire sexuel.

N’attendez pas que l’homme vous procure un orgasme puissant. Apprenez à communiquer ce que vous aimez. Musclez votre périnée pour découvrir et intensifier le plaisir vaginal et favoriser l’orgasme profond. En maîtrisant votre périnée, vous pouvez devenir actrice de votre propre plaisir et de celui de votre partenaire. Vous aurez le choix de recevoir l’énergie sexuelle masculine en vous abandonnant à votre conjoint. A d’autres moments vous pouvez prendre l’initiative, activer votre périnée et lui offrir votre énergie féminine.

Continuer la lecture sur l’orgasme féminin>>.

Ressources bibliographiques utilisées:

[1] Sondage en ligne Ifop pour femme actuelle, “Les femmes, le plaisir sexuel et la difficulté à avoir un orgasme”, janvier 2021 https://www.femmeactuelle.fr/actu/dossiers-d-actualite/notre-sondage-exclusif-plaisir-sexuel-les-femmes-se-lachent-enfin-2109254

[2] Ifop (2019) “#Tasjoui?” : Enquête sur le “Gap Orgasm” entre hommes et femmes https://www.ifop.com/publication/tasjoui-enquete-sur-le-gap-orgasm-entre-hommes-et-femmes/

[3] Ipsos (2014) Enquête “Sexualité : de quoi les Françaises ont-elles vraiment envie ?” https://www.ipsos.com/fr-fr/sexualite-de-quoi-les-francaises-ont-elles-vraiment-envie

[4] Elizabeth A. Mahar, Laurie B. Mintz & Brianna M. Akers (2020) “Orgasm Equality: Scientific Findings and Societal Implications”, Current Sexual Health Reports, vol.12, pp. 24-32, DOI:10.1007/s11930-020-00237-9

[5] Carolle-Anne Tremblay-Levasseur “L’écart orgasmique, un fossé à combler pour l’égalité au lit”, Radio Canada 21 février 2019,  https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1154047/ecart-orgasmique-fosse-orgasme-femme-homme-heterosexuel-plaisir-feminin

[6] Lentz, A.M., Zaikman, Y. The Big “O” (2021). Sociocultural Influences on Orgasm Frequency and Sexual Satisfaction in Women. Sexuality & Culture 25, 1096–1123 . https://doi.org/10.1007/s12119-020-09811-8

Suivez-nous pour être informée sur la musculation du périnée

Laisser un commentaire

un + 1 =

+3000
CLIENTES

ont déjà fait confiance à Mon Intimité

Découvrez les parcours Confiance, Tonicité et Plaisir

DÉCOUVRIR